Témoignage d’un médecin malgache

.

Je me permets de vous écrire pour rendre un petit témoignage sur mon vécu en tant que personnel soignant à Madagascar en ce moment de pandémie de covid19.

Comme vous le savez déjà, nous n’avons pas les mêmes plateaux techniques que dans les pays développés, pas les mêmes moyens de protection individuelle non plus, que ce soit pour les soignants ou pour les malades.

Dans la ville où j’exerce, j’effectue des gardes dans le centre d’hospitalisation des patients covid19. Le matériel de protection (EPI) nous est distribué avec un maximum de restrictions.

Lors des visites, nous nous protégeons avec ce matériel : combinaisons, masques FFP2, lunettes, visières, bottes, gants (nous ne changeons pas de gants entre chaque patient pendant toute la durée de la visite). A la fin de la visite, nous retirons tout et nous mettons les masques en tissus habituels, Ceux qui en possèdent portent des masques chirurgicaux.

Nous évitons de revoir les patients pour économiser le matériel de protection. Pour le moment, nous n’avons pas eu de cas grave, mais même les patients asymptomatiques sont gardés au centre pour éviter la contamination d’autres personnes car la mise en quarantaine n’est jamais respectée comme il faut à domicile.

Dans le service de pédiatrie où j’exerce, depuis le début de la pandémie à Madagascar, c’est-à-dire le 20 mars dernier, nous avons reçu 3 boites de 50 masques chirurgicaux, 20 masques FFP2, 6 surblouses, 5 flacons de gel hydro-alcoolique, 3 boites 100 de gants. Nous sommes bien évidemment en contact avec des enfants Covid 19 non connus à leur admission.

Notre situation ne diffère pas de celle des autres hôpitaux à Madagascar.

Tout ceci pour vous dire que votre soutien est important et nous encourage dans notre travail quotidien.

Antananarivo est la ville la plus touchée en ce moment, les soignants ne s’en sortent plus. Les dirigeants persistent à dire que du matériel de protection a déjà été distribué mais la réalité sur terrain est vraiment triste.

Jusqu’à ce jour cinq médecins ont déjà succombé officiellement … sans compter les nombreux soignants touchés par le covid19. Ces soignants covid19 n’ont pas  forcément contractés le virus à l’hôpital mais ils constituent un vecteur non négligeable de la maladie car ils sont mal protégés.

Je vous remercie beaucoup pour tout l’intérêt que vous portez à la santé des enfants malagasy, votre soutien nous est très précieux

Amitiés !

Dr A, le 5 juillet 2020

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire